revenir au répertoire des textes


TEXTES GENERAUX
MINISTERE DE L'EQUIPEMENT, DU LOGEMENT, DES TRANSPORTS ET DU TOURISME

Arrêté du 22 décembre 1995
relatif aux modalités de formation à la sécurité des marins de certaines entreprises d'armement maritime intervenant en milieu hyperbare

NOR: EQUH9501874A

Le ministre de l'équipement, du logement, des transports et du tourisme,
Vu le décret no 90-277 du 28 mars 1990 relatif à la protection des travailleurs intervenant en milieu hyperbare, notamment ses articles 31 et 32 ;
Vu l'arrêté du 28 janvier 1991 définissant les modalités de formation à la sécurité des personnels intervenant dans des opérations hyperbares ;
Vu l'arrêté du 28 mars 1991 définissant les recommandations aux médecins du travail chargés de la surveillance médicale des travailleurs intervenant en milieu hyperbare ;
Vu l'arrêté du 20 août 1991 fixant les conditions de dérogation à l'âge limite pour postuler au certificat d'aptitude à l'hyperbarie ;
Vu l'arrêté du 15 mai 1992 définissant les procédures d'accès, de séjour, de sortie et d'organisation du travail en milieu hyperbare, notamment l'article 5 ;
Vu l'avis du comité spécialisé de la formation professionnelle maritime en date du 23 novembre 1995, Arrête :

Art. 1er. - Les présentes dispositions s'appliquent aux marins titulaires d'un livret professionnel maritime exerçant l'une des activités subaquatiques spécifiques recensées à l'article 3, pour lesquels sont fixées les conditions particulières et les mesures d'effet équivalent relatives à la définition des équipes de plongée, aux procédures de plongée ainsi qu'à la formation propres à garantir la sécurité lors des activités effectuées en hyperbarie.

Art. 2. - Pour bénéficier des dispositions de l'annexe I du présent arrêté relatives à la définition des équipes de plongée et aux procédures, les marins titulaires d'un certificat d'aptitude à l'hyperbarie, mention B, sur lequel est précisée l'option qualificative spécifique obtenue telle que définie à l'article 3 ci-dessous, doivent en outre être en possession d'un livret individuel de plongeur conforme aux dispositions prévues à l'article 3 du décret du 28 mars 1990 susvisé, délivré par l'I.N.P.P. dans les conditions prévues au troisième alinéa de l'article 2-II de l'arrêté du 28 janvier 1991 susvisé (1).

Art. 3. - Il est créé cinq options qualificatives spécifiques attachées au certificat d'aptitude à l'hyperbarie, mention B :

Récoltes sous-marines : pour la récolte des espèces animales et végétales autorisées autres que le corail ;
Cultures marines : pour l'élevage et la production aquacoles ;
Structures aquacoles immergées : pour l'installation et la maintenance de structures immergées pour les cultures marines ;
Plongée de bord : pour les marins embarqués à bord des navires de commerce, de pêche et de plaisance.
Pêche au corail : pour la récolte des espèces autorisées de corail.

Art. 4. - Les options Récoltes sous-marines et Cultures marines font l'objet d'un examen défini à l'annexe III (1). Les options Structures aquacoles immergées, Plongée de bord et Pêche au corail font l'objet d'un examen défini à l'annexe III à l'issue d'un stage de formation complémentaire, défini à l'annexe II, effectué dans un organisme agréé conformément aux dispositions de l'article 2, paragraphe II, de l'arrêté du 28 janvier 1991 susvisé (1).

Art. 5. - Le directeur des gens de mer et de l'administration générale est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 22 décembre 1995.

Pour le ministre et par délégation : Par empêchement du directeur des gens de mer et de l'administration générale : L'administrateur en chef des affaires maritimes, G. GASC

ANNEXE 1
Définition des équipes de plongée et des procédures

Chapitre premier
Récoltes sous-marines, cultures marines,
structures aquacoles immergées
plongée de bord

1. Composition des équipes.
Sur les chantiers d'intervention subaquatique, la composition minimale des équipes intervenant dans le cadre des activités prévues ci-dessus, est fixée comme suit :

1.1. Pour des interventions jusqu'à la pression relative de 1 200 hPa :
- en surface, l'équipe peut être composée d'une seule personne titulaire du certificat d'aptitude à l'hyperbarie, classe I, mention B, et de la formation maritime appropriée à la conduite du navire support; cette personne cumule les fonctions de chef d'opération hyperbare et de scaphandrier de secours;
- en plongée, elle peut être réduite à une seule personne non reliée à la surface.

Ces dispositions exigent que le personnel de surface et en plongée porte un équipement approprié permettant :
- au plongeur de secours d'être relié en permanence à l'embarcation pendant son intervention de sauvetage;
- au plongeur en difficulté d'être récupéré et hissé à bord.

1.2. Pour les interventions à des pressions relatives supérieures à 1 200 hPa :
1.21. En surface l'équipe est composée au moins :
- d'un marin, justifiant de la formation maritime appropriée à la conduite du navire support, et assurant les fonctions de chef d'opérations hyperbares;
- et d'un plongeur de secours, titulaire du certificat d'aptitude à l'hyperbarie dans la classe où s'effectue l'intervention.
1.22. En plongée, elle peut être réduite à un seul plongeur relié en permanence à la surface.

2. Procédure particulière (plongée de bord)
Pour les plongeurs de bord embarqués à bord des navires de pêche ou de commerce, intervenant en urgence et hors chantier, pour une durée de plongée n'impliquant pas l'exécution de paliers de décompression, la présence d'un caisson thérapeutique accessible en moins de deux heures n'est pas exigée.

Chapitre 2
Pêche au corail

1. Composition des équipes de plongée.
La composition minimale des équipes de plongée pour la pêche au corail est définie de la manière suivante :
1.1. En surface, elle peut être ramenée à une seule personne, titulaire du certificat d'aptitude à l'hyperbarie, classe I, mention B, et de la formation maritime appropriée à la conduite du navire support, et instruite par l'employeur des procédures particulières à la pêche au corail ; cette personne cumule les fonctions de chef d'opération hyperbare et de scaphandrier de secours;

1.2. En plongée, elle peut être limitée à une seule personne non reliée à la surface.

Ces dispositions exigent que le personnel de surface et de plongée porte un équipement approprié permettant :
- au plongeur de secours d'être relié en permanence à l'embarcation pendant son intervention de sauvetage;
- au plongeur en difficulté d'être récupéré et hissé à bord.

La descente sur le fond est effectuée le long d'un orin guide comportant une balise en surface.
Lors de la remontée, le plongeur largue une balise de récupération à laquelle il reste relié, et que le navire support rallie pour l'exécution des paliers.

2. Procédure d'intervention.
2.1. limites d'intervention
Pour la pêche au corail, la plongée en scaphandre autonome peut être mise en oeuvre jusqu'à la pression relative de 9 000 hPa (9 bars)
Au delà de la pression relative à 6 000 hPa (6 bars), des mélanges respiratoires synthètiques doivent être employés conformément au titre III du décret n°90-277 du 28 mars 1990.

La décompression est exécutée pour des interventions :
2.1.1. jusqu'à la pression relative de 6 000 hPa, avec les tables Air/Oxy/6 m ou Air/Oxy/12 m figurant à l'annexe II de l'arrêté du 15 mai 1992;
2.1.2. De 6 000 à 9 000 hPa de pression relative, avec les tables Heliox Tourelle figurant à l'annexe III dudit arrêté ou les tables Mélanges ternaires figurant en appendice de la présente annexe.
La procédure de décompression de surface est interdit pour toute intervention au-delà de 6 000 hPa.

2.2. Composition des mélanges.
Deux mélanges ternaires sont utilisés (voir tableaux) :
- de 60 à 70 mètres, un mélange contenant 18 % d'oxygène, 67 % d'azote et 15 % d'hélium, préparé en mélangeant 15 % d'hélium et 85 % d'air;
- de 75 à 90 mètres, un mélange contenant 15 % d'oxygène, 55 % d'azote et 30 % d'hélium, préparé en mélangeant 30 % d'hélium et 70 % d'air.
Ces mélanges, hypoxiques à la pression atmosphérique, ne doivent pas être respirés en surface plus que le temps nécessaire à la prise d'immersion qui doit s'effectuer sans délai.

2.3. Utilisation des tables de plongée.
2.3.1. Le temps au fond débute dès la prise d'immersion. La durée de la remontée au premier palier est donnée par la table et fait partie de la table de décompression. Ele doit être strictement respectée.
Pendant les paliers, les plongeurs respirent :
- le mélange fond ou de l'air jusqu'à 12 mètres;
- puis de l'oxygène pur à partir de 12 mètres jusqu'à la surface.

2.3.2. La durée de changement de palier est :
- de une minute lorsque les plongeurs respirent le mélange fond ou de l'air;
- de trois minutes lorsque les plongeurs respirent de l'oxygène pur.

2.3.3. Le temps passé à effectuer les changements de mélanges n'est pas compté dans la décompression. Un palier ne débute que lorsque le plongeur respire effectivement le mélange prescrit.

2.3.4. La table indique pour chaque plongée la durée totale de la décompression, changement de palier inclus.

2.3.5. Pour chaque profondeur, la dernière ligne des temps de séjour au fond, figurée en caractères italiques, ne doit pas être utilisée pour une plongée programmée. C'est une décompression de secours qui ne peut être utilisée exeptionnellement qu'en cas de dépassement accidentel du temps de séjour sur le fond ou en cas de remontée rapide, selon procédure définie au paragraphe 5 ci-aprés.

2.4. Plongée successives.
Les plongées successives sont interdites.
L'intervalle entre deux plongées (compté à l'instant de l'immersion) ne peut être inférieur à vingt quatre heures.

2.5. Remontée rapide.
2.5.1. En cas de remontée rapide à une vitesse supérieure à la vitesse prescrite, le plongeur doit se réimmerger, s'il est sain et valide, en moins de trois minutes à la demi profondeur où il effectue un palier de cinq minutes. La décompression est reprise en appliquant la table de secours donnée pour le temps au fond le plus long à la profondeur de la première plongée.

2.5.2. Si le plongeur ne peut se réimmerger en moins de trois minutes, s'il présente des signes d'accident de plongée, ou s'il ne se sent pas dans des conditions physiques suffisantes pour retourner à la demi-profondeur, il doit être considéré comme un accidenté et traité comme tel.

2.6. Interruption des paliers.
2.6.1.Paliers à l'air ou au mélange fond.
Lorsque les circonstances imposent d'interrompre le déroulement des paliers à l'air ou au mélange fond, le plongeur doit, s'il est sain et valide, se réimmerger en moins de trois minutes à la profondeur du palier qu'il vient d'abandonner. Il applique à partir de cette profondeur la décompression donnée par la table de secours dans le cas de dépassement du temps sur le fond pour la profondeur de la plongée effectuée.

2.6.2.Paliers à l'oxygène.
Lorsque le plongeur est obligé d'interrompre ses paliers à l'oxygène pur, il doit, s'il est sain et valide, se réimmerger en moins de trois minutes à la profondeur de douze mètres et recommencer la totalité des paliers à l'oxygène.
Si le plongeur ne peut se réimmerger en moins de trois minutes, s'il présente des signes d'accident de plongée, ou s'il ne se sent pas dans des conditions physiques suffisantes pour s'immerger, il doit être considéré comme un accidenté et traité comme tel.

2.7. Réimmersion thérapeutique.
La réimmersion thérapeutique est interdite.

2.8. Recompression d'urgence.
En cas d'apparition de signes évoquant un accident de décompression, appliquer les dispositions de l'annexe VI de l'arrêté du 15 mai 1992.

APPENDICE
Composition des mélanges ternaires (1)
pour la plongée en scaphandre autonome (circuit ouvert)
dans la tranche 60-90 mètres

 


Préparation
du mélange
ternaire.


Composition du
mélange ternaire


Pressions partielles respirées (en bars) aux différentes profondeurs

60 m

70m

75 m

90m

% He

% air

% O2

% N2

% He

PiO2

PiN2

PiO2

PiN2

PiO2

PiN2

PiO2

PiN2

15

85

18

67

15

1,3

4,7

1,4

5,4

       

30

70

15

55

30

       

1,3

4,7

1,5

5,5

(1) La composition des mélanges est donnée en pourcentage de volumes.

Profondeur : 60 mètres

MELANGE FOND:
18% O2- 67% N2- 15% He

 

 Temps
au fond (min)

 Remontée
au premier palier (min)

 Profondeur et durée (en minutes) des paliers

Durée totale

 Mélange
fond

 Air ou mélange fond

 Oxygène

de la décompression

45m

40m

35m

30m

27m

24m

21m

18m

15m

12m

9m

6m

3m

(min)

10

5

                   

3

3

5

25

15

5

                 

3

3

4

10

37

20

4

             

3

7

4

7

12

22

73

25

4

             

7

7

5

10

12

29

88

30

4

           

3

6

7

9

9

18

30

1001

35

3

     

2

2

7

7

14

16

14

20

23

37

163

40

3

     

3

3

7

12

14

19

17

20

24

41

181

                             

50*

3

     

3

4

13

13

17

34

17

20

30

45

217

* Décompression de secours

Profondeur : 65 mètres

MELANGE FOND:
18% O2- 67% N2- 15% He

 

 Temps
au fond (min)

 Remontée
au premier palier (min)

 Profondeur et durée (en minutes) des paliers

Durée totale

 Mélange
fond

 Air ou mélange fond

 Oxygène

de la décompression

45m

40m

35m

30m

27m

24m

21m

18m

15m

12m

9m

6m

3m

(min)

10

6

                   

3

3

5

26

15

6

                 

3

3

4

20

48

20

5

             

6

7

4

9

12

26

83

25

5

           

4

6

7

7

10

15

30

99

30

5

           

7

7

10

9

10

21

30

114

35

4

     

4

4

7

11

14

18

17

20

23

41

181

.                              

45*

3

   

2

4

6

11

17

17

34

17

20

30

45

222

* Décompression de secours

Profondeur : 70 mètres

MELANGE FOND:
18% O2- 67% N2- 15% He

 

 Temps
au fond (min)

 Remontée
au premier palier (min)

 Profondeur et durée (en minutes) des paliers

Durée totale

 Mélange
fond

 Air ou mélange fond

 Oxygène

de la décompression

45m

40m

35m

30m

27m

24m

21m

18m

15m

12m

9m

6m

3m

(min)

10

7

                   

3

4

5

28

15

7

                 

3

3

4

23

52

20

6

           

4

6

7

5

10

12

29

94

25

6

           

7

7

8

9

9

18

31

100

30

5

         

4

6

6

14

9

10

24

31

125

                             

40*

4

   

4

4

7

11

12

16

34

17

20

24

46

219

* Décompression de secours

Profondeur : 75 mètres

MELANGE FOND:
15% O2- 55% N2- 30% He

 

 Temps
au fond (min)

 Remontée
au premier palier (min)

 Profondeur et durée (en minutes) des paliers

Durée totale

 Mélange
fond

 Air ou mélange fond

 Oxygène

de la décompression

45m

40m

35m

30m

27m

24m

21m

18m

15m

12m

9m

6m

3m

(min)

10

7

                 

3

3

3

7

35

15

7

               

7

3

3

8

26

57

20

6

         

1

6

6

7

7

10

13

30

102

25

6

         

5

5

6

11

9

10

21

30

119

30

6

       

3

5

5

9

14

9

14

24

30

136

  .                              

40*

4

 

1

7

4

10

11

12

24

34

17

20

33

46

245

* Décompression de secours

Profondeur : 80 mètres

MELANGE FOND:
15% O2- 55% N2- 30% He

 

 Temps
au fond (min)

 Remontée
au premier palier (min)

 Profondeur et durée (en minutes) des paliers

Durée totale

 Mélange
fond

 Air ou mélange fond

 Oxygène

de la décompression

45m

40m

35m

30m

27m

24m

21m

18m

15m

12m

9m

6m

3m

(min)

10

7

             

3

4

5

5

8

15

61

15

7

         

1

3

6

7

4

9

12

25

90

20

7

         

4

5

6

7

8

10

16

30

109

25

6

       

3

5

5

6

14

9

10

24

30

129

30

6

       

5

5

6

11

15

9

17

24

30

145

                             

45*

4

3

9

16

10

11

14

28

31

36

17

26

36

71

336

* Décompression de secours

Profondeur : 85 mètres

MELANGE FOND:
15% O2- 55% N2- 30% He

 

 Temps
au fond (min)

 Remontée
au premier palier (min)

 Profondeur et durée (en minutes) des paliers

Durée totale

 Mélange
fond

 Air ou mélange fond

 Oxygène

de la décompression

45m

40m

35m

30m

27m

24m

21m

18m

15m

12m

9m

6m

3m

(min)

15

5

   

1

3

5

5

6

11

17

9

14

24

30

150

20

5

   

7

4

5

6

13

15

17

14

19

24

35

184

 .                              

30*

4

1

6

7

9

11

12

13

21

36

17

20

29

45

255

* Décompression de secours

Profondeur : 90 mètres

MELANGE FOND:
15% O2- 55% N2- 30% He

 

 Temps
au fond (min)

 Remontée
au premier palier (min)

 Profondeur et durée (en minutes) des paliers

Durée totale

 Mélange
fond

 Air ou mélange fond

 Oxygène

de la décompression

45m

40m

35m

30m

27m

24m

21m

18m

15m

12m

9m

6m

3m

(min)

15

6

   

3

4

5

5

6

14

17

9

17

24

30

160

.                              

30*

5

5

6

11

9

11

12

13

29

36

17

20

33

52

283

* Décompression de secours

(tableau en construction)

 

ANNEXE II
Stage de formation complémentaire à la mention B
Référentiels et programmes.

Chapitre premier
Spécialité
"Structures aquacoles immergées"

1. Référentiel de l'emploi.

Former et qualifier des marins aux techniques d'intervention subaquatique sur des chantiers aquacoles immergés en eaux fermées et en pleine mer, en vue de leur installation ou de leur maintenance.
Cette spécialisation est délivrée dans la classe I mention B.

2. Référentiel de formation.

a. Connaissances théoriques.

Connaissances :

Être capable de :

Décret n° 90-277 du 28 mars 1990 et arrêtés des 28
janvier 1991, 28 mars 1991, 15 mai 1992, arrêté fixant
la composition de l'équipe de plongée pour les entreprises
d'armement maritime.


Connaître et interpréter les différents textes législatifs
relatifs à la sécurité en milieu subaquatique et notamment
les dispositions de l'annexe I du présent arrêté.



Outillages sous-marins pneumatiques, hydrauliques et
pyrotechniques.



Décrire et connaitre l'utilisation des outillages sous marins
destinés à désensabler, ancrer, lever, découper, souder,
dans les conditions de sécurité voulues.


Outillage sous-marin.

Réaliser l'entretien courant de ces différents matériels.

Equipements individuels.



Connaître les éléments constitutifs afin d'en réaliser le
montage, le démontage et le remplacement de pièces
défectueuses.

Equipements collectifs.

Connaitre la réglementation relative aux équipements.

Communications.


Connaître les différents types de moyens de
communication sous-marine.

Navigation. Positionnement. Cartes marines.




Porter un point sur une carte marine à partir de ses
coordonnées géographiques.
Localiser les zones attribuées aux cultures sous-marines
aquacoles.

Marées. Courants.



Expliquer la relatiion entre courant et amplitude.
Calculer une hauteur d'eau. Estimer l'importance des
courants.

Météorologie marine.



Connaître le vocabulaire et lire les instruements de
mesure, reconnaître une situation météorologique et
prévoir son évolution.

Balisage. Recherche.


Etude du balisage d'une zone attribuée aux culture marine.
Connaître les méthodes de recherche sur fond à partir d'un point connu.

Accidents plongée.




Connaître les symptômes des différentes accidents de
plongée, être capable de réagir correctement et suivre
une procédure de secours et d'évacuation. Connaître le
traitement d'urgence sur place.
Connaître les procédures de secours.

b. Connaissances pratiques.

Connaissances :

Être capable de :

Matelotage en plongée.











Reconnaître les différentes sortes de cordages et filins
d'acier.
Effectuer en action de plongée, les noeuds suivants :
- noeud de chaise;
- noeud plat;
- noeud d'écoute;
- noeud du pêcheur;
- noeud de vache;
- un tour mort et deux demi-clés.
Lover, bosser, choquer, tourner, embarquer.
Notions de résistance des filins et cordages.

Vêtements humides et secs.


Connaître et utiliser les différents types de vêtements de
protection contre le froid, de type humide ou sec.

Plongée en scaphandre autonome et en narguilé.




Réaliser et s'accoutumer progressivement aux immersions
croissantes en scaphandre autonome ou narguilé, avec
travail et effort.
Connaître et prévenir l'essouflement au cours du travail.

Outillage sous-marin.


Utiliser les différents outillages et réaliser des travaux de
levage, de découpage, soudage, scellement, dévasage, etc.

Prises de vues sous-marines.



Utiliser les différents types de caméras, les boîtes étanches,
l'éclairage sous-marin et réaliser des prises de vues photo
et vidéo.

Chantier de culture marine.


Réaliser une installation et un démontage de filières et de
cages sous-marines.

Communications.


Savoir utiliser les différents moyens de communication
sous-marine.

3. Programme de formation.

Le stage de formation comprend deux semaines de cours à raison de 35 heures hebdomadaires d'enseignement et sur la base de la répartition suivante :

Disciplines Horaire total

1. Réglementation. Procédure d'intervention.................

8 h

2. Enseignements technique......................................... 12 h
3. Sécurité. Procédure d'urgence.................................. 4 h
4. Atelier. Exercices pratiques..................................... 20 h
5. Travaux pratiques. Interventions hyperbares............ 26 h
  _________

Total.............................................

70 h

Chapitre II
Spécialité
"Plongée de bord"

1. Référentiel de l'emploi.

Former et qualifier les marins embarqués à bord des navires de pêche, de commerce et de plaisance aux interventions subaquatiques liées aux services courants d'un navires, ainsi qu'aux techniques de réparation et de sécurité.
Cette spécialité est délivrée dans les classes I et II, mention B.

2. Référentiel de formation.

a. Connaissances théoriques.

Connaissances :

Être capable de :

Décret n° 90-277 du 28 mars 1990, arrêtés des 28
janvier 1991, 28 mars 1991, 15 mai 1992, arrêté Mer
fixant la composition de l'équipe de plongée pour les
entreprises d'armement maritime.

Connaître et interpréter les différents textes législatifs
relatifs à la sécurité en milieu hyperbare et notamment
les dispositions de l'annexe I du présent arrêté.


Outillages sous-marins pneumatiques, hydrauliques et
pyrotechniques.


Connaitre les principes de fonctionnement des appareils
de soudure, découpage, levage, scellement, obturation,
bossage.

Recherche sous coque et obturation.





Connaître les méthode de recherche sous coque de jour
et de nuit.
Connaître les différents types d'avaries pouvant survenir
sur les oeuvres vives.
Connaître les méthodes d'obturation d'une brèche.

Construction de la coque d'un navire.

Définir les caractéristiques d'un navire.

Compartimentage.


Situer les différentes parties d'un navires.
Justifier et définir les modalités du compartimentage.

Appareil propulsif. Appareil à gouverner.



Connaître les différents types de lignes d'arbre et
d'hélices.
Connaître les différents types de safran.

Crépines.


Connaître les différents types de crépines en fonction
de leur destination.

Stabilisation. Quilles de roulis.


Connaître les différents types de barres de stabilisation
et des quilles de roulis.

Prises de vues sous-marines.



Connaître les différents types d'appareils photo et caméra
vidéo, utilisés en boîtes étanches, ainsi que l'éclairage
sous-marin destiné aux prises de vues.

Equipements individuels et collectifs. Moyen de
communication.




Connaître les différents types d'équipements de plongée
individuels et collectifs, tels que scaphandre autonome,
narguilé.
Connaître les moyens de communication, assurer leur
entretien et connaître la réglementation afférente.

Accidents de plongée.





Connaître les symptômes des différents accidents de
plongée, être capable de réagir correctement, de mettre
en oeuvre un traitement immédiat et d'assurer une
procédure d'urgence d'évacuation.
Connaître les procédures de secours.

b. Connaissances pratiques.

Connaissances :

Être capable de :

Matelotage en plongée.








Effectuer les noeuds suivants sous l'eau :
- noeud de chaise;
- noeud plat;
- noeud d'écoute;
- noeud de pêcheur;
- noeud de vache;
- un tour mort et deux demi-clés.
connaître les différents types de cordages et filins d'acier.

Vêtements secs et humides.


Connaître, utiliser et entretenir les différents vêtements de
protection contre le froid, secs ou humides.

Scaphandre autonome. Narguilé.


Utiliser en plongée de scaphandre autonome, le narguilé, avec travail,
à des profondeurs croissantes de jour et de nuit.

Communications.



Connaître les différents types de moyens de
communication sous-marine.
Savoir lutter contre l'ssouflement et le prévenir.

Outillage sous-marin.




Utiliser en plongée les différents outillages sous-marins et
réaliser des travaux de soudage, découpage, scellement,
obturation, brossage, sectionnement de cordages ou filins
d'acier.

Recherche. Orientation.


Effectuer diverses méthodes de recherche sur le fond et
sous coque.

Inspection de coque.



Effectuer une reconnaissance de jour et de nuit, réaliser
un positionnement exact et des prises de vues
sous-marines.

3. Programme de formation.

a. plongée de bord (classe I, mention B).

Le stage de formation comprend une semaine de cours à raison de 35 heures hebdomadaires d'enseignement et sur la base de la répartition suivante :

Disciplines Horaire total

1. Réglementation. Procédures d'intervention...............

4h

2. Enseignements technique......................................... 6 h
3. Sécurité. Procédure d'urgence................................ 3 h
4. Atelier. Exercices pratiques..................................... 6 h
5. Travaux pratiques. Interventions hyperbares............ 16 h
  _________

Total...............................................

35 h

b. Plongée de bord (classe II, mention B).

Le stage de formation comprend une semaine de cours à raison de 35 heures hebdomadaires d'enseignement et sur la base de la répartition suivante :

Disciplines Horaire total

1. Réglementation. Procédures d'intervention............

5 h

2. Enseignements technique...................................... 5 h
3. Sécurité. Procédure d'urgence.............................. 5 h
4. Atelier. Exercices pratiques.................................. 4 h
5. Travaux pratiques. Interventions hyperbares......... 16 h
  _________

Total..............................................

35 h

Chapitre III
Spécialité
"Pêche au corail"

1. Référentiel de l'emploi.

Former et qualifié des marins pêcheurs aux techniques de plongée autonome nécessaires à la récolte du corail.
Cette spécialisation est délivrée dans les classes II et III.
L'accès à la classe III est subordonné à une expérience significative antérieure du travail en classe II, dans cette activité, dans le cadre des mentions A et B.

2. Référentiel de formation.

a. Connaissances théoriques.

Pour la classe II

Connaissances :

Être capable de :

Décret n° 90-277 du 28 mars 1990, arrêtés des 28
janvier 1991, 28 mars 1991, 15 mai 1992, arrêté Mer
fixant la composition de l'équipe de plongée pour les
entreprises d'armement maritime.





Connaître le texte général définissant les modalités de
protection des travailleurs intervenant en milieu hyperbare
et notamment les articles 3 et 32 du décret.
Connaître les conditions d'aptitude médicale.
Connaître les modalités de formation à la sécurité.
Connaître les modalités et les procédure d'accès de
séjour et de sortie du milieu hyperbare et notamment
l'annexe I de l'arrêté Mer.

Equipement individuel du plongeur. Habits, accessoires.
Bouteilles. Narguilés. Equipement de tête.

Savoir utiliser les différents habits de protection contre le
froid et les accessoires nécessaires à la plongée.

Equipements collectifs.
Compresseurs. Caissons de recompression.


Connaître et savoir utiliser et entretenir les compresseurs
de gaz.
Savoir mettre en oeuvre un caisson thérapeutique.

Equipement de sécurité.


Connaître et savoir mettre en oeuvre les différentes
procédures de sécurité et de rappel.

Tables de décompression du ministère du Travail.


Savoir lire,interpréter et mettre en oeuvre les tables de
décompression à l'air et à l'oxygène.

Procédures d'urgence en cas d'accident. Les différents types d'accidents de plongée.


Connaître les réactions à avoir en cas d'accident de
plongée, savoir utiliser les procédures d'urgence et
éventuellement recomprimer un accidenté en caisson.

Biologie. Ecologie et exploitation du corail.





Savoir reconnaître les différentes variétés de corail
exploitable, leur mode de vie, de croissance, de
reproduction.
Connaitre l'environnement du corail, la pollution, les zones
protégées, son utilisation en bijouterie.

Pour la classe III

Connaissances :

Être capable de :

Mélanges respiratoires synthètiques
Azote. Oxygène. Hélium.

Connaître les bases physiologiques concernant chaque gaz
avec limites d'utilisation.

Constitution des mélanges.


Connaître la constitution des différents mélanges synthètiques,
binaires ou ternaires.

Fabrication des mélanges binaires-ternaires.


Connaître les différentes méthodes de fabrication des
mélanges à partir des gaz utilisés. Consignes de sécurité.
Types de surpresseurs.

Appareils d'analyses.


Savoir utiliser les différents types d'analyseur de gaz.
Etalonnage.

Physio-pathologie des fortes pressions.




Connaître les signes du syndrôme nerveux des hautes
pressions (SNHP).
Reconnaître les symptomes de la maladie de
décompression aprés plongée profonde.

Procédures et réactions en cas d'accident.



Savoir réagir en présence d'accident et connaître les
procédures d'urgence à utiliser. Connaître le
traîtement à mettre en oeuvre immédiatement.

b. Connaissances pratiques.

Pour la classe II

Connaissances :

Être capable de :

Plongée autonome à 60 mètres.


Réaliser et s'accoutumer progressivement aux immersions
jusqu'à la profondeur de 60 mètres.

Surveillance de la plongée.



Appliquer les textes et les dispositions particulières de
sécurité et de secours prévus en annexes I du présent
arrêté.

Narguilé.


Utiliser le narguilé pour la décompression en pleine eau,
avec différentstypes de mélanges ou d'oxygène pure.

Remontée anormale. Accident de décompression.




Savoir réagir en cas de remontée anormale et conduire
une recompression d'urgence en caisson.
Surveiller la décompression thérapeutique en caisson.
Connaître les procédures de secours et de sauvetage.

Plongée à 90 mètres.



Réaliser et s'accoutumer progressivement à des
immersions avec mélanges respiratoires jusqu'à la
profondeur de 90 mètres

Fabrication des mélanges.



Fabriquer des mélanges respiratoires ternaires par
adjonctiond'hélium à l'air ou de mélanges binaires :
hélium-oxygène.

Contrôle des mélanges.



Utiliser des analyseurs de gaz en vue du contrôle des
mélanges fabriqués ou fournis par une entreprise
extérieure.

Procédures d'urgences

Application et mise en oeuvre des procédures d'urgence.

3. Programme de formation.

a. Pêche au corail (classe II, mention B).

Le stage de formation comprend trois semaines de cours à raisons de 35 heures hebdommadaires d'enseignement et sur la base de la répartition suivantes :

Disciplines

Horaire total


1. Réglementation, Procédure d'intervention ......................
2. Enseignements techniques..............................................
3. Sécurité. Procédures d'urgence......................................
4. Atelier. Exercices pratiques............................................
5. Travaux pratiques. Interventions hyperbares...................

...............................Total .........................................


10 h
20 h
5 h
25 h
45 h

105 h

b. Pêche au corail (classe III, mention B).

Le stage de formation comprend trois semaines de cours à raisons de 35 heures hebdommadaires d'enseignement et sur la base de la répartition suivantes :

 

Disciplines

Horaire total


1. Réglementation, Procédure d'intervention ......................
2. Enseignements techniques..............................................
3. Sécurité. Procédures d'urgence......................................
4. Atelier. Exercices pratiques............................................
5. Travaux pratiques. Interventions hyperbares...................

...............................Total .........................................


8 h
12 h
10 h
22 h
53 h

105 h

ANNEXE III
Réglements d'examen.

1. Structures aquacoles immergées (classe I, mention B).

2. Plongée de bord :
a. Classe I, mention B;
b. Classe II, mention B.

3. Pêche au corail :
a. Classe II, mention B;
b. Classe III, mention B.

4. Récoltes sous-marines. Cultures sous marines.

Spécialité :
"STRUCTURES AQUACOLES IMMERGEES"

L'examen pour l'obtention du certificat d'aptitude à l'hyperbarie classe I, mention B comporte des épreuves écrites, orales et pratiques notées de 0 à 20.
La nature, la durée et les coefficients de ces épreuves sont indiqués dans le tableau di-aprés :

Disciplines

Durée

Coefficient


Epreuves écrites :
- réglementation......................................................
- procédure d'urgence.............................................
- sécurité et équipements.........................................

..............................Total :.......................................

Epreuves pratiques :
- exercices sécurité.................................................
- organisation .........................................................

...............................Total :......................................

Epreuves orales :
- sécurité sauvetage.................................................

................... ............Total :.....................................

............................ ............TOTAL GENERAL......



20 mn
20 mn
20 mn

-----


2 h
2 h

-----


30 mn

-----

-----



1
1
2
_____
4


2
2
_____
4


2
_____
2
_____
10

Spécialité :
"PLONGEE DE BORD"

L'examen pour l'obtention du certificat d'aptitude à l'hyperbarie classe I, mention B comporte des épreuves écrites, orales et pratiques notées de 0 à 20.
La nature, la durée et les coefficients de ces épreuves sont indiqués dans le tableau di-aprés :

Disciplines

Durée

Coefficient


Epreuves écrites :
- réglementation......................................................
- procédure d'urgence.............................................
- sécurité et équipements.........................................

..............................Total :.......................................

Epreuves pratiques :
- exercices sécurité.................................................
- organisation .........................................................

...............................Total :......................................

Epreuves orales :
- sécurité sauvetage.................................................

................... ............Total :.....................................

............................ ............TOTAL GENERAL......



20 mn
20 mn
20 mn

-----


2 h
2 h

-----


1 h

-----

-----



1
1
2
_____
4


2
2
_____
4


2
_____
2
_____
10

Spécialité :
"PLONGEE DE BORD"

L'examen pour l'obtention du certificat d'aptitude à l'hyperbarie classe II, mention B comporte des épreuves écrites, orales et pratiques notées de 0 à 20.
La nature, la durée et les coefficients de ces épreuves sont indiqués dans le tableau di-aprés :

Disciplines

Durée

Coefficient


Epreuves écrites :
- réglementation......................................................
- procédure d'urgence.............................................
- sécurité et équipements.........................................

..............................Total :.......................................

Epreuves pratiques :
- exercices sécurité.................................................
- organisation .........................................................

...............................Total :......................................

Epreuves orales :
- sécurité sauvetage.................................................

................... ............Total :.....................................

............................ ............TOTAL GENERAL......



20 mn
20 mn
20 mn

-----


2 h
2 h

-----


1 h

-----

-----



1
1
2
_____
4


2
2
_____
4


2
_____
2
_____
10

Spécialité :
"PECHE AU CORAIL"

L'examen pour l'obtention du certificat d'aptitude à l'hyperbarie classe III, mention B comporte des épreuves écrites, orales et pratiques notées de 0 à 20.
La nature, la durée et les coefficients de ces épreuves sont indiqués dans le tableau di-aprés :

Disciplines

Durée

Coefficient


Epreuves écrites :
- réglementation......................................................
- procédure d'urgence.............................................
- sécurité et équipements.........................................

..............................Total :.......................................

Epreuves pratiques :
- exercices sécurité.................................................
- organisation .........................................................

...............................Total :......................................

Epreuves orales :
- sécurité sauvetage.................................................

................... ............Total :.....................................

............................ ............TOTAL GENERAL.......



20 mn
20 mn
20 mn

-----


4 h
2 h

-----


1 h

-----

-----



1
1
2
_____
4


2
2
_____
4


2
_____
2
_____
10

Spécialité :
"PECHE AU CORAIL"

L'examen pour l'obtention du certificat d'aptitude à l'hyperbarie classe III, mention B comporte des épreuves écrites, orales et pratiques notées de 0 à 20.
La nature, la durée et les coefficients de ces épreuves sont indiqués dans le tableau di-aprés :

Disciplines

Durée

Coefficient


Epreuves écrites :
- réglementation......................................................
- procédure d'urgence.............................................
- sécurité et équipements.........................................

..............................Total :.......................................

Epreuves pratiques :
- exercices sécurité.................................................
- organisation .........................................................

...............................Total :......................................

Epreuves orales :
- sécurité sauvetage.................................................

................... ............Total :.....................................

............................ ............TOTAL GENERAL.......



20 mn
20 mn
20 mn

-----


4 h
2 h

-----


1 h

-----

-----



1
1
2
_____
4


2
2
_____
4


2
_____
2
_____
10

Spécialité :
"RECOLTES SOUS-MARINES. CULTURES SOUS-MARINES"

L'examen pour l'obtention du certificat d'aptitude à l'hyperbarie classe I, mention B comporte des épreuves écrites, orales et pratiques notées de 0 à 20.
La nature, la durée et les coefficients de ces épreuves sont indiqués dans le tableau di-aprés :

Disciplines

Durée

Coefficient


Epreuves écrites :
- réglementation......................................................
- procédure d'urgence.............................................
- sécurité et équipements.........................................

..............................Total :.......................................

Epreuves pratiques :
- exercices sécurité.................................................
- organisation .........................................................

...............................Total :......................................

Epreuves orales :
- sécurité sauvetage.................................................

................... ............Total :.....................................

............................ ............TOTAL GENERAL.......



20 mn
20 mn
20 mn

-----


2 h
2 h

-----


30 mn

-----

-----



1
1
2
_____
4


2
2
_____
4


2
_____
2
_____
10

 


revenir au répertoire des textes